En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles des Amis -
 
 
 
    Imprimer la page...

Nouvelles des Amis -

Blog de Capleymar-Homoalpinus


Blog de capleymar-homoalpinus - Alpes - Site dédié à l’étude de la chaine alpine - Regard sur la complexité de l'univers alpin


(26/03/2020 18:13)

Plus d'eau verte et moins d'eau bleue dans les Alpes - par Capleymar le 07/02/2020 13:28 

Plus d'eau verte et moins d'eau bleue dans les Alpes pendant les étés chauds

blue-green-water.jpg

Résumé

Le changement climatique peut réduire l'approvisionnement en eau de surface en augmentant l'évapotranspiration dans les montagnes boisées, en particulier pendant les vagues de chaleur. L'étude du  "drought paradox" (paradoxe de la sécheresse) pour les Alpes européennes utilise une base de données de 1 212 stations et des simulations écohydrologiques à haute résolution pour quantifier les flux d'eau bleue (ruissellement) et verte (évapotranspiration).

Pendant la canicule de 2003, l'évapotranspiration dans de grandes zones des Alpes a été supérieure à la moyenne malgré de faibles précipitations, amplifiant le déficit de ruissellement de 32 % dans les zones les plus productives (1 300 à 3 000 m au-dessus du niveau de la mer).

Une augmentation de la température de l'air de 3 °C pourrait accroître l'évapotranspiration annuelle de 100 mm (45 mm en moyenne), ce qui réduirait le ruissellement annuel à un rythme similaire à une diminution de 3 % des précipitations. Cela suggère que les rétroactions de l'eau verte - qui sont souvent mal représentées dans les simulations de modèles à grande échelle - constituent une menace supplémentaire pour les ressources en eau, en particulier lors des étés secs.

Malgré l'incertitude quant à la validation de la modélisation écohydrologique à haute résolution avec les observations, cette approche permet des prévisions plus réalistes de la disponibilité en eau des régions montagneuses.

Voir l'article sur Nature

https://www.nature.com/articles/s41558-019-0676-5

Plus d'eau verte et moins d'eau bleue dans les Alpes - par Capleymar le 07/02/2020 13:28 

Plus d'eau verte et moins d'eau bleue dans les Alpes pendant les étés chauds

blue-green-water.jpg

Résumé

Le changement climatique peut réduire l'approvisionnement en eau de surface en augmentant l'évapotranspiration dans les montagnes boisées, en particulier pendant les vagues de chaleur. L'étude du  "drought paradox" (paradoxe de la sécheresse) pour les Alpes européennes utilise une base de données de 1 212 stations et des simulations écohydrologiques à haute résolution pour quantifier les flux d'eau bleue (ruissellement) et verte (évapotranspiration).

Pendant la canicule de 2003, l'évapotranspiration dans de grandes zones des Alpes a été supérieure à la moyenne malgré de faibles précipitations, amplifiant le déficit de ruissellement de 32 % dans les zones les plus productives (1 300 à 3 000 m au-dessus du niveau de la mer).

Une augmentation de la température de l'air de 3 °C pourrait accroître l'évapotranspiration annuelle de 100 mm (45 mm en moyenne), ce qui réduirait le ruissellement annuel à un rythme similaire à une diminution de 3 % des précipitations. Cela suggère que les rétroactions de l'eau verte - qui sont souvent mal représentées dans les simulations de modèles à grande échelle - constituent une menace supplémentaire pour les ressources en eau, en particulier lors des étés secs.

Malgré l'incertitude quant à la validation de la modélisation écohydrologique à haute résolution avec les observations, cette approche permet des prévisions plus réalistes de la disponibilité en eau des régions montagneuses.

Voir l'article sur Nature

https://www.nature.com/articles/s41558-019-0676-5

(07/02/2020 13:28)

(01/01/2020 00:16)

La marche : éloge de la lenteur - par Capleymar le 03/09/2019 12:45 

La conversation scientifique

Une échange tout "spinozien" entre Étienne Klein et Belinda Cannone, écrivaine et essayiste nous mène sur le chemin de la réflexion suivante :

"d’où vient que la plupart des humains aiment marcher en montagne ?"

https://www.franceculture.fr/emissions/la-conversation-scientifique/les-grandes-lecons-de-lhepatite-c

La marche : éloge de la lenteur - par Capleymar le 03/09/2019 12:45 

La conversation scientifique

Une échange tout "spinozien" entre Étienne Klein et Belinda Cannone, écrivaine et essayiste nous mène sur le chemin de la réflexion suivante :

"d’où vient que la plupart des humains aiment marcher en montagne ?"

https://www.franceculture.fr/emissions/la-conversation-scientifique/les-grandes-lecons-de-lhepatite-c

(03/09/2019 12:45)

4 émissions pour comprendre les montagnes - par Capleymar le 26/12/2018 14:30 

Des montagnes et des hommes

France Culture diffuse cette semaine une série de 4 émissions pour comprendre "les" montagnes  d'un endroit à un autre, leurs univers différents de part leur configuration géographique, sociale, culturelle, mais aussi présentant les similitudes communes à ces espaces particuliers.

https://www.franceculture.fr/emissions/series/lappel-de-la-montagne-0

4 émissions pour comprendre les montagnes - par Capleymar le 26/12/2018 14:30 

Des montagnes et des hommes

France Culture diffuse cette semaine une série de 4 émissions pour comprendre "les" montagnes  d'un endroit à un autre, leurs univers différents de part leur configuration géographique, sociale, culturelle, mais aussi présentant les similitudes communes à ces espaces particuliers.

https://www.franceculture.fr/emissions/series/lappel-de-la-montagne-0

(26/12/2018 14:30)

Ete 2018 : une sécheresse exceptionnelle dans les Alpes - par Capleymar le 30/08/2018 10:24 

Été 2018 : une sécheresse exceptionnelle dans les Alpes

La CIPRA publie un communiqué inquiétant sur l'état des Alpes à l'issue d'un été caniculaire.

La situation risque malheureusement de se répéter et les scientifiques prévoient une disparition totales des glaciers alpins d'ici la fin du siècle.

" L’été 2018 aura été l’un des plus secs et des plus chauds depuis le début des relevés de températures. Les Alpes habituellement si riches en eau ont souffert d’une sécheresse persistante."

https://www.cipra.org/fr/nouveautes/les-alpes-a-court-d2019eau

Ete 2018 : une sécheresse exceptionnelle dans les Alpes - par Capleymar le 30/08/2018 10:24 

Été 2018 : une sécheresse exceptionnelle dans les Alpes

La CIPRA publie un communiqué inquiétant sur l'état des Alpes à l'issue d'un été caniculaire.

La situation risque malheureusement de se répéter et les scientifiques prévoient une disparition totales des glaciers alpins d'ici la fin du siècle.

" L’été 2018 aura été l’un des plus secs et des plus chauds depuis le début des relevés de températures. Les Alpes habituellement si riches en eau ont souffert d’une sécheresse persistante."

https://www.cipra.org/fr/nouveautes/les-alpes-a-court-d2019eau

(30/08/2018 10:24)

(17/08/2018 15:07)

La montagne, nouvel Ibiza ? - par Capleymar le 27/02/2016 11:57 

La montagne, nouvel Ibiza ? (Rummelplatz Alpen)

Un documentaire à ne pas manquer pour qui s'intéresse à l'avenir des Alpes.

Synopsis :

Depuis une cinquantaine d'années, les Alpes ont été livrées au tourisme de masse hivernal, avec des ravages écologiques désormais patents sur la faune, la flore et le réseau hydrologique. Après la coûteuse absurdité des canons à neige et l'invasion des remontées mécaniques dans le paysage, la nature est aujourd'hui menacée par de nouveaux «concepts» marketing, suscités par le raccourcissement drastique de la saison des sports de glisse, en raison du réchauffement climatique. Cependant, des approches plus douces de découverte de la montagne commencent à s'opposer aux usines à neige, avec notamment une valorisation de ses sites en été.

Mardi 01 mars (90 min)  ARTE.TV

La montagne, nouvel Ibiza ? - par Capleymar le 27/02/2016 11:57 

La montagne, nouvel Ibiza ? (Rummelplatz Alpen)

Un documentaire à ne pas manquer pour qui s'intéresse à l'avenir des Alpes.

Synopsis :

Depuis une cinquantaine d'années, les Alpes ont été livrées au tourisme de masse hivernal, avec des ravages écologiques désormais patents sur la faune, la flore et le réseau hydrologique. Après la coûteuse absurdité des canons à neige et l'invasion des remontées mécaniques dans le paysage, la nature est aujourd'hui menacée par de nouveaux «concepts» marketing, suscités par le raccourcissement drastique de la saison des sports de glisse, en raison du réchauffement climatique. Cependant, des approches plus douces de découverte de la montagne commencent à s'opposer aux usines à neige, avec notamment une valorisation de ses sites en été.

Mardi 01 mars (90 min)  ARTE.TV

(27/02/2016 11:57)

COP21 : Les Alpes et le réchauffement climatique - par Capleymar le 23/07/2015 10:13 

La COP21 : Les Alpes et leur responsabilité dans le changement climatique.

NL-CIPRA--1.jpg

Un article intéressant de la CIPRA, un avant-goût des échanges houleux qui  se préparent à l'occasion de la conférence de décembre  à Paris

Plus la conférence climatique de l’ONU se rapproche, plus les débats s’échauffent. Le Protocole de Kyoto expire en 2020 et devra être remplacé en décembre par un nouvel accord international. La réalité du changement climatique est aujourd’hui reconnue par la majorité des États, et ses effets se font sentir un peu partout dans le monde. Mais les points de vue divergent sur la question de la responsabilité dans le réchauffement planétaire. Les pays émergents d’Asie ont-ils par exemple le droit de suivre le modèle économique que les pays européens et d’accentuer ainsi le réchauffement climatique ? 

Voir l'article en PDF

COP21 : Les Alpes et le réchauffement climatique - par Capleymar le 23/07/2015 10:13 

La COP21 : Les Alpes et leur responsabilité dans le changement climatique.

NL-CIPRA--1.jpg

Un article intéressant de la CIPRA, un avant-goût des échanges houleux qui  se préparent à l'occasion de la conférence de décembre  à Paris

Plus la conférence climatique de l’ONU se rapproche, plus les débats s’échauffent. Le Protocole de Kyoto expire en 2020 et devra être remplacé en décembre par un nouvel accord international. La réalité du changement climatique est aujourd’hui reconnue par la majorité des États, et ses effets se font sentir un peu partout dans le monde. Mais les points de vue divergent sur la question de la responsabilité dans le réchauffement planétaire. Les pays émergents d’Asie ont-ils par exemple le droit de suivre le modèle économique que les pays européens et d’accentuer ainsi le réchauffement climatique ? 

Voir l'article en PDF

(23/07/2015 10:13)

Erri De Luca : une voie de résistance... - par Philocat le 07/03/2015 07:57 

Erri  de Luca : une voie de résistance

Erri de Luca est un grand écrivain, un talentueux montagnard et un grimpeur affûté. Il risque 5 ans de prison, pour avoir utilisé le terme « saboter » lors d’un entretien avec un journaliste du Huffington Post qui l’interrogeait au sujet de la ligne à grande vitesse Lyon-Turin. À l’instar du mouvement NO-TAV, il conteste depuis 10 ans ce projet jugé inutile, couteux et dangereux pour la santé des habitants.

Erri.jpg

Au-delà des arguments que les partisans et les opposants pourraient invoquer, il s’agit de défendre la liberté d’expression.

Face aux menaces d’incarcération, le réseau SNCF ayant déposé une plainte contre lui, Erri de Luca est déterminé à ne pas céder. Il ouvre une belle ligne dans laquelle s’engager, esthétique et jalonnée d'énigmes complexes à résoudre. Mais, il a déjà gravi une voie très dure à l’âge de 60 ans, alors ce n’est pas une petite montagne qui va venir à bout de sa volonté...

Pour lui apporter notre soutien, il existe une pétition…


http://www.petitions24.net/soutien_a_erri_de_luca

Erri De Luca : une voie de résistance... - par Philocat le 07/03/2015 07:57 

Erri  de Luca : une voie de résistance

Erri de Luca est un grand écrivain, un talentueux montagnard et un grimpeur affûté. Il risque 5 ans de prison, pour avoir utilisé le terme « saboter » lors d’un entretien avec un journaliste du Huffington Post qui l’interrogeait au sujet de la ligne à grande vitesse Lyon-Turin. À l’instar du mouvement NO-TAV, il conteste depuis 10 ans ce projet jugé inutile, couteux et dangereux pour la santé des habitants.

Erri.jpg

Au-delà des arguments que les partisans et les opposants pourraient invoquer, il s’agit de défendre la liberté d’expression.

Face aux menaces d’incarcération, le réseau SNCF ayant déposé une plainte contre lui, Erri de Luca est déterminé à ne pas céder. Il ouvre une belle ligne dans laquelle s’engager, esthétique et jalonnée d'énigmes complexes à résoudre. Mais, il a déjà gravi une voie très dure à l’âge de 60 ans, alors ce n’est pas une petite montagne qui va venir à bout de sa volonté...

Pour lui apporter notre soutien, il existe une pétition…


http://www.petitions24.net/soutien_a_erri_de_luca

(07/03/2015 07:57)

24/10/2020 17:55