En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
 
    Imprimer la page...
    Imprimer la section...

Nouvelles

Le temps change, les temps changent...

Les refuges de Tête Rousse et du Goûter viennent de fermer leur portes (5 août 2022), fait exceptionnel en cette période estivale de grande fréquentation du massif du Mont Blanc. Seul le refuge du Nid d'Aigle, à l'arrivée du tramway du Mont Blanc, reste ouvert, sur réservation.

Dès la mi-juillet, les compagnies des guides de Saint-Gervais et Chamonix ont également pris la décision de suspendre temporairement  l'ascension du sommet par la voie normale.

Même si le Toit de l'Europe demeure un symbole fort dans une vie d'alpiniste, peut-être est-il temps de se poser la question de ce que l'on attend de la montagne. L'exploit peut certainement attendre des périodes plus propices, l'automne ou le printemps par exemple ? Et puis, ce milieu nous offre tant d'autres possibilités, pourquoi ne pas si fixer d'autres objectifs, plus contemplatifs, plus immersifs dans un massif ?

Pour en savoir plus :

Mont Blanc : fermeture des refuges de Tête Rousse et du Goûter


Bonne année 2022 - le 01/01/2022 00:17 par Capleymar

VOEUX-22.jpg


Superbe famille de lynx - le 23/02/2021 11:56 par Capleymar

lynx_famille.jpg


Perseverance Navcams 360-Degree Panorama - le 23/02/2021 00:33 par Capleymar

NASA's Mars 2020 Perseverance - le 23/02/2021 00:22 par Capleymar


illustration/Chick.jpgDisparition de Chick Corea - le 09/02/2021 11:29 par Capleymar

Chick nous enveloppait dans l'onde tourbillonnante de ses chorus, nous entrainant loin de nos rivages, Il a perdu pieds dans une tempête de notes, Et nous aussi.


Bonne année 2021 - le 01/01/2021 19:18 par Capleymar

CARTE-VOEUX-21.jpg


#hope - le 26/03/2020 18:13 par Capleymar

hope.jpg


Plus d'eau verte et moins d'eau bleue dans les Alpes - le 07/02/2020 13:28 par Capleymar

Plus d'eau verte et moins d'eau bleue dans les Alpes pendant les étés chauds

blue-green-water.jpg

Résumé

Le changement climatique peut réduire l'approvisionnement en eau de surface en augmentant l'évapotranspiration dans les montagnes boisées, en particulier pendant les vagues de chaleur. L'étude du  "drought paradox" (paradoxe de la sécheresse) pour les Alpes européennes utilise une base de données de 1 212 stations et des simulations écohydrologiques à haute résolution pour quantifier les flux d'eau bleue (ruissellement) et verte (évapotranspiration).

Pendant la canicule de 2003, l'évapotranspiration dans de grandes zones des Alpes a été supérieure à la moyenne malgré de faibles précipitations, amplifiant le déficit de ruissellement de 32 % dans les zones les plus productives (1 300 à 3 000 m au-dessus du niveau de la mer).

Une augmentation de la température de l'air de 3 °C pourrait accroître l'évapotranspiration annuelle de 100 mm (45 mm en moyenne), ce qui réduirait le ruissellement annuel à un rythme similaire à une diminution de 3 % des précipitations. Cela suggère que les rétroactions de l'eau verte - qui sont souvent mal représentées dans les simulations de modèles à grande échelle - constituent une menace supplémentaire pour les ressources en eau, en particulier lors des étés secs.

Malgré l'incertitude quant à la validation de la modélisation écohydrologique à haute résolution avec les observations, cette approche permet des prévisions plus réalistes de la disponibilité en eau des régions montagneuses.

Voir l'article sur Nature

https://www.nature.com/articles/s41558-019-0676-5


Bonne année 2020 - le 01/01/2020 00:16 par Capleymar

VOEUX-20.jpg